Etre soi… vraiment soi. C’est-à-dire agir sans se soucier du regard des autres. Agir en acceptant de prendre des risques : le risque de ne pas être apprécié, le risque de passer pour un(e) idiot(e), et même le risque d’être rejeté. Mais tout ce que nous percevons comme étant des risques n’en sont pas en réalité. Il s’agit la plupart du temps de nos propres peurs et des croyances que nous nous fabriquons.

Et se laisser guider par nos peurs et nos croyances, c’est s’éloigner chaque jour davantage de nous-mêmes : à force de jouer la comédie, on oublie le véritable moi qui se dissimule derrière l’acteur. On passe à côté de qui l’on est vraiment.

Alors développons le courage d’être soi. Acceptons nos fragilités. Acceptons notre vulnérabilité. Renonçons à être cet être idéal, que l’on affiche, que l’on expose, que l’on arbore. Celui-la nous éloigne de nous-même. Il nous interdit l’accès à l’authentique. Il nous barre l’accès au bonheur.

Reconnaissons nos faiblesses, acceptons les, et aimons les! ce sont elles qui nous rendent profondément humains et uniques.

Et tant pis si cela surprend. Tant pis si ça ne plaît pas. Parce que ta personne est unique, nul ne doit la définir. Accueille qui tu es, invite tes faiblesses, accepte tes doutes, tu découvriras aussi tes talents, tes vrais désirs, ta véritable puissance.

Et c’est ainsi que tu pourras briller de tes propres lumières.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

Catégories : Article

7 commentaires

GIAMBI NADINE · 26 mars 2019 à 21 h 17 min

Malmenons le « qu’en dira t’on » !
Un programme alléchant !
Je m’y colle.
Merci !

    Sonia · 9 avril 2019 à 8 h 15 min

    Merci pour cet article ce que vous dites est tellement vrai

Virginie · 10 mai 2019 à 19 h 37 min

Bravo pour ce blog! Des articles intéressants qui donnent matière à réflexion.
Des messages positifs qui font du bien et avec lesquels je suis tout à fait d’accord.

    Christel · 13 mai 2019 à 21 h 24 min

    Merci Virginie, A très bientôt alors pour un nouvel article!

      Gavroche · 21 mai 2019 à 21 h 34 min

      J’avais lu ton article il y a plusieurs semaines mais je viens de le relire et il sonne avec toujours autant de force de vérité… Mon acupuncteur me disait peu où prou la même chose tout à l’heure, avec ses mots à lui. Mais entre la volonté et l’incarnation de sa propre liberté, indépendamment du regard de l’entourage et du sien propre sur soi-même, quel chemin à parcourir !!! Lentement mais sûrement… 😉😉😉

        Christel · 23 juin 2019 à 18 h 10 min

        Je suis ravie de voir que mes articles peuvent aider à cheminer. Et pour ce qui est du chemin à parcourir, le plus dur est souvent le premier pas. Bonne continuation Gavroche, et merci pour ces commentaires.

Gavroche · 21 mai 2019 à 21 h 35 min

J’avais lu ton article il y a plusieurs semaines mais je viens de le relire et il sonne avec toujours autant de force de vérité… Mon acupuncteur me disait peu où prou la même chose tout à l’heure, avec ses mots à lui. Mais entre la volonté et l’incarnation de sa propre liberté, indépendamment du regard de l’entourage et du sien propre sur soi-même, quel chemin à parcourir !!! Lentement mais sûrement… 😉😉😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.