Accompagner les personnes en s’appuyant sur leurs forces pour gagner en efficacité

Nous savons désormais que le plus grand potentiel de développement d’un individu réside dans ses forces personnelles. Les récentes recherches en psychologie positive ont démontré que certaines forces permettent de lutter contre les dysfonctionnements et troubles mentaux, aident à construire la résilience, génèrent émotions positives et engagement. Longtemps construit sur un modèle de réparation et de correction, le travail social évolue désormais dans le sens d’un développement du pouvoir d’agir des individus. Si les travailleurs sociaux sont aujourd’hui convaincus de la nécessité de ce changement de paradigme, ils manquent d’outils permettant de faire évoluer leurs pratiques. Cette formation est destinée à donner aux intervenants sociaux des outils et techniques permettant d’accompagner les personnes à partir de leur potentiel et de leurs forces, pour un accompagnement stimulant, pertinent, efficace. Une large part de la formation sera consacrée à l’identification des forces personnelles et professionnelles des participants, de manière à ce que les techniques utilisées puissent être modélisées dans le cadre de l’accompagnement social.

Au programme : Pourquoi travailler sur les forces plutôt que sur les carences en travail social? Que sont les forces et les talents? Que nous disent les neurosciences et la psychologie positive? Comment Apprendre identifier ses forces personnelles et professionnelles, et mettre en place un accompagnement social basé sur les forces des individus : utilisation de techniques de ludopédagogie pouvant être reproduites en accompagnement social individuel ou ateliers collectifs; Quels sont les différents modes de fonctionnement humains et les talents associés; Elaborer un plan d’action adapté et basé sur les forces naturelles pour accompagner les personnes.

Pour en savoir plus sur cette formation cliquez ici

« Utiliser ses forces est la plus petite chose que l’on puisse faire pour faire la plus grande différence »

LINLEY, 2006